Retour sur le Hackathon 2018 de la BnF

Terminé
Hall Ouest BnF hackthoniens. C Quach CC-BY-SA-NC

En bref

Les 24 et 25 novembre 2018, la troisième édition du hackathon de la BnF, inscrit dans la Semaine de l’innovation publique, a réuni quatre équipes autour du thème de la jeunesse à destination des enfants, adolescents, parents et enseignants, afin de renouveler l’accès aux collections et leur compréhension par les jeunes. Arte, Radio France, les Archives nationales, Bayard Jeunesse, l'Ina et le ministère de la Culture étaient les partenaires de la BnF et ont proposé leurs ressources. Retour sur les projets réalisés.

Le projet lauréat : Mix Tes Romans

Destiné aux enseignants du second degré, Mix Tes Romans engage les élèves dans un rapport ludique aux grandes œuvres du programme scolaire. A partir de l’application et d’un jeu de cartes généré sur mesure, les élèves explorent les ressources de Gallica, de Wikidata et les émissions et podcasts de Radio France. Ils s’approprient ces communs pour créer d’autres histoires et les partager avec la communauté #MixTesRomans.

Écran présentant les ressources à étudier

Après que les élèves ont étudié ces ressources, l’application génère un jeu de cartes à imprimer, grâce auquel les élèves pourront imaginer une nouvelle histoire. Le jeu comporte plusieurs types de cartes : personnages, actions, lieux, époques.

Le jeu de cartes généré

 

Bravo à l’équipe, constituée de Corinne Atlan, Olivier Banus, Charline Cesbron-Bazin, Karl Pineau, Bastien Rennesson et Sakada Ly !

Cécile Quach CC-BY-SA-NC

En savoir plus

Le projet Selfie BnF

Le jury du hackathon BnF a également apprécié cette année un second projet, Selfie BnF. L’équipe a fait le constat que le site de la BnF est fréquenté par plus de 36 millions de visiteurs en ligne chaque année, contre 1 million de visiteurs sur les sites physiques. Pourquoi ne pas faire des jeunes visiteurs des ambassadeurs en leur proposant une cabine à selfie ?

Cécile Quach CC-BY-SA-NC

Cécile Quach CC-BY-SA-NC

La cabine à selfie

       

L’application dédiée, Selfie BnF, propose au visiteur d’incruster leur visage dans une image de Gallica en sélectionnant sujet, lieu, époque et couleur. Il est aussi possible de choisir l’option une image au hasard.

En savoir plus

Bravo à l’équipe !

Le projet French Pop

Partant du constat que la culture populaire d’un pays est méconnue par les personnes qui apprennent la langue de ce dernier, le projet French pop veut proposer une base de référence en culture populaire française aux élèves étrangers qui apprennent le français. L'interface permet de contribuer à la base (y compris en tagguant et en commentant) afin de construire par crowdsourcing les termes associés à des thèmes de la culture populaire, ou d'explorer la base, notamment par thème, puis de consulter les ressources BnF associées à ce thème.

Capture d’écran de la page d’accueil de French Pop

 

Cécile Quach CC-BY-SA-NC

Bravo à l’équipe !

En savoir plus

Le projet Mímir

Pourquoi Mímir ? A l’origine, il y avait RIM RIM, pour Recherche Intelligente Multimédia interactive et Recherche Intelligente Multimédia ouverte. Tout un programme pour décloisonner la culture et la rendre accessible aux adolescents en leur proposant des recommandations adaptées à leurs pratiques et leurs profils grâce à une intelligence artificielle réutilisant les données de la BnF et de ses partenaires.

Extrait de la présentation au jury

Bravo à l’équipe !

En savoir plus

NB

Les équipes et participants sont invités à déposer leurs présentations et indiquer leurs noms sur le GitHub Hackathon de la BnF ; nous publierons alors une mise à jour du post.

Image en tête de page : hackathoniens et facilitateurs dans le Hall Ouest de la BnF (photo : Cécile Quach, CC-BY-SA-NC)

Mots-clé: 
Hackathon
Hackathon BnF
culture
jeunesse
Radio France
Arte
Mix Tes Romans
Selfie BnF
Mimir
French Pop
enseignants
Canopé

Ajouter un commentaire

Billets récents