Gallica Studio aux Rencontres Numérique en commun[s]

Faisant écho aux rapport et recommandations sur la stratégie nationale pour un numérique inclusif, remis en mai 2018 au Secrétaire d’État au numérique, et organisées durant la Nantes Digital Week (http://www.nantesdigitalweek.com/), ces rencontres rassembleront l'ensemble des acteurs de la médiation et de l'inclusion numérique autour de trois axes de discussion :
Lieux - Concevoir les lieux hybrides où s'incarne l'impact social du numérique ;
Données - Ouvrir et protéger les données : réconcilier les injonctions contradictoires ;
Communs - Écrire un cadre facilitant pour la création et l'utilisation des communs du numérique.

Gallica Studio proposera cet atelier dans le cadre de ce dernier axe :

Gallica Studio : la BnF en route vers les communs, cas de figure et atelier remue-méninge

Gallica est la bibliothèque numérique de la BNF et de ses partenaires. Sont mis à disposition 4 millions de documents libres de droits de toute nature : imprimés, manuscrits, images, enregistrements sonores, partitions, vidéos, cartes et plans.
Lancé fin 2017, Gallica Studio est un dispositif et un site web visant à promouvoir pleinement les contenus de Gallica libres de droits en tant que communs, en encourageant leur réappropriation par différentes communautés et profils d'usagers (y compris développeurs, artistes, chercheurs et makers). Nombre de défis doivent être relevés pour y parvenir : réexaminer les conditions de réutilisation des contenus, identification des communautés et empowerment de celles-ci, accompagnement de projets pilotes pour lancer la dynamique, etc. Gallica Studio vise aussi à anticiper les nouveaux usages et les nouvelles pratiques par une démarche d'expérimentation.
A partir d'un premier retour d'expérience et de quelques cas similaires de réutilisation du domaine public, l'atelier consistera en un débat libre sur les points problématiques sans doute rencontrés par d'autres institutions publiques qui se lancent dans une politique d'open content (co-existence des redevances d'utilisation et d'une stratégie d'open content, comment assumer une démarche d'expérimentation et d'innovation, conditions d'engagement de l'ensemble des acteurs, y les startups, facteurs d'innovation, de compétitivité et de softpower à plus grande échelle).
Ce débat pourrait prendre la forme d'un atelier où nous ferions un premier recensement des questions les plus prégnantes avant de les examiner collectivement pour dégager un ensemble de pistes qui pourraient servir de base pour toute institution publique qui voudrait se lancer dans une démarche similaire.
Il serait intéressant de rassembler autour de cet atelier non seulement des institutions culturelles, mais aussi leurs usagers, y compris ceux qui font une utilisation dans un cadre professionnel (professeurs d'histoire de l'art, écoles de design, écoles de création numérique, startups ou entreprises de l'industrie culturelle et créative, makers, etc). Les médiateurs seraient aussi bienvenus, notamment sur les questions de diversification et d'inclusion des publics.

En savoir plus et s'inscrire sur le site de Numérique en commun[s] (programme complet à partir du 27 août 2018).

Voir aussi l'Agenda professionnel de la BnF.

Mots-clé: 
Nantes Digital Week
NEC
Numérique en commun[s]
communs
communautés
empowerment
open content
open data
culture
GLAM
arts
enseignement
startups

Billets récents

Calendrier