Disque du Recueil de 32 contredances mises en chorégraphie par Mr Feuillet, en 1706

Terminé
Le Festin de Didon et Enée, 1704, F. de Troy, musée de Sceaux

Le projet en bref

Les Tourbillons d’Amour : mise en musique du recueil sous forme de double CD ou pistes numériques (MP3 ou WAVE) - Label COM collection Tempérament Baroque.

Recueil de Contredances, mises en chorégraphie, par Mr Feuillet.

Genèse 

L'idée de ce projet est née en 2019 du manque d'interprétations musicales des contredanses de ce recueil pour animer des ateliers de contredanses du XVIIIe siècle. Sophie Brun de l’association Ti Art a, de ce constat, échangé avec plusieurs artistes professionnels pour remédier à ce manque, notamment Laurence Pottier que l’on remercie chaleureusement ici pour ses premières contributions. Un an plus tard, une équipe s’est constituée pour relever ce défi artistique.

Equipe 

  • Association Culturelle Ti Art : initiatrice commanditaire, recherche de partenaires.

  • Compagnie Outre Mesure : association productrice.

  • Ana Yepes et Monique Duquesne Fonfrède : mises en danse.

  • Robin Joly : directeur artistique de la Compagnie Outre Mesure.

  • Pascale Boquet et Anne Dumont : mises en musique.

  • Vifs remerciements aux musiciens et aux danseurs qui accordent de leur temps au profit de ce projet.

Contenu et environnement du Recueil 

Mr Feuillet a compilé 32 contredanses et a dédié ce recueil à Madame La Duchesse du Maine. Ces chorégraphies sont d’origines diverses. Certaines nous viennent d’Angleterre, apportées par Madame La Dauphine, d’autres sont des créations anonymes de Mr Voisin ou de Mr Feuillet.

Le projet vu par ses acteurs

L'association culturelle Ti Art

L'association culturelle Ti Art est à l’initiative du projet de CD autour du Recueil des 32  Contredanses, de Mr Feuillet (1706). Elle a recherché différents partenaires pour la mise en musique de ce recueil. L'idée est venue du manque d'interprétations musicales des contredanses de ce recueil pour animer les ateliers-divertissements de danses en costumes.

Ana Yepes puis Monique Duquesne, danseuses, chorégraphes, musiciennes et chercheuses, ont tout de suite rallié l’aventure. Elles ont proposé aux artistes de la Compagnie Outre Mesure de s’embarquer et tous travaillent maintenant avec enthousiasme sur les chorégraphies et leurs musiques.

A ce jour, le projet est bien avancé. Près de 40 heures et 3 mois de lecture minutieuse des parties musicales et chorégraphiques pour chaque danse, avec Robin Joly, Ana Yepes et Monique Duquesne. Le recueil ainsi annoté a été transmis aux deux actrices des arrangements musicaux, Pascale Boquet et Anne Dumont. Deux mois plus tard, nous nous retrouvions à 8 danseurs, dont 5 amateurs, 6 musiciens dont 1 chanteuse, pendant 4 jours de travail intense autour de la mise en chorégraphie des 32 arrangements ! Les Tourbillons d’Amours, premier disque de la toute nouvelle collection discographique du Label COM - Tempérament Baroque, sert d’écrin aux divers instruments (clavecin,  guitare baroque, luth, viole de gambe, sacqueboute, violon baroque,  flûtes,  cornemuse, chant…) valorisant ces contredanses.

A l'issue de cette rencontre, une deuxième session de travail était prévue en novembre 2020. Pour des raisons sanitaires dues au Covid, elle n'a toujours pas pu avoir lieu. Lorsque cette étape sera de nouveau possible, la Compagnie Outre Mesure pourra ensuite procéder à l'enregistrement et à la production du double CD.

En outre, nous espérons que ce travail collectif pourra valoriser la collection Feuillet de la BNF, sur Gallica, avec la mise en musique au XXIème siècle d'un recueil de danses du XVIIIème siècle !

Robin Joly, directeur artistique de la Compagnie Outre Mesure

Les airs de musique du Recueil de 32 Contredances, de Mr Feuillet sont d’origines diverses. Certains sont composés par d’illustres musiciens de l’époque comme Marin Marais mais d’autres sont de sources incertaines. Plusieurs concordances existent. Des monodiques, notamment avec les Country Dances de Playford, et des polyphoniques avec des arrangements à deux ou trois voix d’anonymes, d’Esprit Philippe Chédeville ou d’autres auteurs. Ces propositions attestent la popularité européenne des contredanses. De tous ces pas et ces musiques, nous pouvons retenir l’éclectisme ; que ce soit sur l’aspect stylistique propre des compositions musicales aux différentes époques ou sur les différents genres. Concernant les lignes mélodiques, différents styles se côtoient : elles sont héritées de la Renaissance, du XVIIème siècle ou bien ancrées dans l’esthétisme naissant du Siècle des Lumières. Les genres sont aussi des plus variés : pastoral, militaire, morgué, précieux.

Dès le début de la constitution de l’équipe, deux choix évidents pour tous s’imposent. Le premier est d’enregistrer ces airs de manière polyphonique. Le second concerne l’aspect corollaire de l’interprétation musicale avec la danse et son déroulé chorégraphique. Ainsi le travail de recherches chorégraphiques, choréologiques, musicales et musicologiques débute dès la fin du printemps 2020.

Une partie des musiciens

Pascale Boquet et Anne Dumont : mises en musique et arrangements

Comme souvent dans les ensembles de musique ancienne, le travail d’harmonisation, d’arrangement et de concordances revient aux membres en charge de l’harmonie ou de la basse continue… Leur oreille «polyphonique» et leur expérience de la lecture orchestrale les prédisposent à reconstituer une basse, fusionner diverses versions ou bien concevoir un nouvel accompagnement pour des mélodies qui n’en possédaient pas (la danse étant souvent accompagnée au violon seul par le Maître à danser), ou enfin à chercher au fond de leur mémoire … « Mais où ai-je déjà entendu ce thème ?! »

Un travail de spécialiste, long mais passionnant, qui a permis d’explorer un large panorama de sources françaises (Chédeville, Pointel, Marin Marais), anglaises (Playford, Dowland), flamandes (Manuscrit anonyme, Van Eyck) et même italiennes (Negri)…

Plutôt que de se répartir les pièces du recueil de Feuillet, Anne Dumont (claveciniste) et Pascale Boquet (luthiste) ont choisi d’écrire chacune leur version de toutes les danses, afin de pouvoir comparer leur harmonisation et leur instrumentation (à 2, 3 ou 4 voix, en superposant parfois plusieurs versions anciennes : le dessus de l’une + la basse de l’autre etc…!), mais aussi d’avoir du choix lorsqu’il fallait répéter 9 ou 10 fois chaque danse !

Les compositrices arrangeuses

Tout cela a permis à ces musiciennes d’avoir en amont des répétitions une connaissance très pointue de ce répertoire, mais aussi de se régaler, lors du travail en tutti, d’irrésistibles joutes et réflexions harmoniques du genre :

- Et si l’on mettait une flûte aigüe dans cette pièce gaie et pastorale ? Et le luth dans cette ballade d’origine élisabéthaine ? Et la guitare pour cette passacaille un peu hispanisante ?

- Peut-on essayer de superposer le thème de Feuillet, la basse que j’ai composée, et les diminutions de Van Eyck?

- Etc.

Un travail passionnant …                                                            

Ana Yepes et Monique Duquesne Fonfrède : mises en danse et choix de reconstruction

Commencée en avril 2020 lors du premier confinement, notre démarche de reconstitution chorégraphique et musicale s’appuie sur une lecture contextualisée du recueil de 32 contredanses composées et chorégraphiées par Raoul-Auger Feuillet (1659-1710), édité en 1706 par l’auteur en qualité de maître et compositeur de danse.

Collaborant à distance, nous nous sommes d’abord attelées au déchiffrage des partitions à la lumière des «Eléments ou principes chorégraphiques» exposés au début de l’ouvrage mais aussi à l’aide de nos études antérieures sur la Belle danse. L’observation des caractéristiques de chaque contredanse, récapitulée sous forme de tableau, a permis d’en identifier les aspects musicaux (tempo, structure, reprise) et chorégraphiques (type de danse, vocabulaire de pas et gestes, figures et jeux entre danseurs). Mais cette analyse a aussi soulevé nombre de questions quant à la « mise en mouvement » de ces partitions. Quels partis pris dans la reconstitution dès lors que le texte semble incomplet ou erroné, ou bien nécessitant d’être confronté à d’autres ? Quelles sources complémentaires consulter pour s’assurer d’un tempo, de l’amplitude d’une circulation entre danseurs, d’un caractère de danse en lien avec l’exécution d’un pas ?

Suite à cela, la relecture par le musicien Robin Joly de chaque partition (qui associe ligne mélodique et tracé des parcours) a confirmé ou infirmé nos premiers choix, en particulier quant au tempo et au type de danse. Ce que nous avons expérimenté de façon pratique en septembre 2020 faisant se rencontrer et se confronter quatre jours durant cinq musiciens de la Cie Outre Mesure et un groupe de huit danseurs et danseuses constitués pour l’occasion.

Les danseurs

De cette première reconstitution intégrale des 32 contredanses du recueil, on retiendra bien sûr la variété des figures créées par Feuillet et leurs différents modes d’agencement empruntant parfois au répertoire anglais de la même époque mais aussi l’influence de la musique interprétée en direct sur la dynamique et l’esprit de ces danses collectives.

Reste à poursuivre et finaliser cette démarche, recréation de danse et de musique anciennes dans ce qui constitue leurs spécificités et dans ce qui les relie, hier comme aujourd’hui.

En savoir plus

  • Compagnie Outre Mesure

https://www.compagnie-outre-mesure.com/

  • Pascale Boquet

https://data.bnf.fr/fr/14752608/pascale_boquet/

https://www.compagnie-outre-mesure.com/compagnie-renaissance/artistes/pascale-boquet/

  • Anne Dumont

https://www.compagnie-outre-mesure.com/compagnie-renaissance/artistes/anne-dumont/ 

  • Ana Yepes

http://ensembledonaires.com/ana-yepes/

https://www.compagnie-outre-mesure.com/compagnie-renaissance/artistes/ana-yepes/

  • Monique Duquesne Fonfrède

https://www.compagnie-outre-mesure.com/compagnie-renaissance/artistes/monique-duquesne/

  • Association culturelle Ti Art

https://m.facebook.com/ASSOCIATION-CULTURELLE-TI-ART-308945097386/

Crédit photos 

Association Ti Art, sauf le bandeau : Musée du Domaine du département de Sceaux, Le Festin de Didon et Enée, 1706, F. de Troy

Mots-clé: 
danse
contredanse
recueil de contredances
musique baroque
contredances anglaises
art ménétrier
notation
Mr Feuillet
Mr Playford
Mr Voisin
Marin Marais
Philippe Esprit Chédeville
Madame La Duchesse du Maine
Madame La Dauphine
1706
XVIIIème siècle
Louis XIV
bal
divertissements
la bonne amitié
la jalousie
la bergère
le pistolet
les manches vertes
excuses my
le Prince George
les galeries d'amour
la buffecotte
le carillon d'Oxfort
Podain
le tourbillon d'amour
Jeanne qui saute
la lirboulaire
la coquette
Vienne
le menuet de la reine
le menuet du chevalier
la Valentine
la bourée de basque
la bacchante
la matelotte
la pantomime
la folichon
la gasconne
la fée
l'épiphanie
l'amoureuse
la fanatique
la chasse
la chaine
la nouvelle figure

Ajouter un commentaire

Billets récents